Posdcast de ma chronique à l’émission « Bande de curieux » sur La Première, le 15 septembre 2016.

Les données brutes (big data) et les algorithmes posent évidemment le problème du respect de la vie privée. Mais des philosophes sont déjà un pont plus loin et se demandent si une nouvelle forme de pouvoir n’est pas en train de se mettre en place –une chercheuse belge est d’ailleurs très en pointe sur le sujet, Antoinette Rouvroy (Université de Namur), qui parle d’une « gouvernementalité algorithmique », d’un gouvernement via Internet qui ne vise pas seulement à nous surveiller, mais à contrôler la totalité de notre existence sans nous obliger à ou nous interdire quoi que ce soit, en nous conditionnant par l’incitation, la suggestion …

Ma chronique commence à 4’45.